Comment rebondir quand ma situation ne me convient pas?

Comment réussir ou ne pas réussir

L’ACTE MANQUE

I – Définition
La stratégie de l’Acte manqué pourrait s’appeler aussi la stratégie de l’acte Non-Fait ou Non-Réalisé. Cette stratégie désigne toutes les opportunités, les situations, où nous n’avons pas osé, pas réagi, ou nous avons laissé passer une occasion de faire, de dire, de proposer, … . Après coup, souvent on se dit, j’aurai dû. Et la définition de l’acte manqué peut se résumer par cette réflexion « j’aurai dû».

II – Comment réussir ou ne pas réussir ?
Quant vous regardez autour de vous ceux qui ont réussi un certain nombre de choses dans différents domaines, souvent, ils ne sont ni plus compétents, ni plus intelligents. En fait, ils ont seulement essayé ou tenté de faire ou de dire quelque chose au bon moment. La compétence qui fait leur différence, c’est qu’ils sont passés à l’acte. Quand on compare le nombre de réussite de ces personnes, on remarque qu’ils ont réussi trois à quatre fois plus de choses que la plupart des gens. Fabuleux, non ! Cela le serait, en effet, si l’on ne prenait que le nombre de réussites, mais si l’on prend le nombre de non-réussite, il est trois à quatre fois supérieur à ceux qui ne font rien de particulier.

Le constat, c’est que les personnes qui tentent et qui réussissent, ratent aussi un grand nombre de choses, et plus elles tentent plus elles perdre, mais aussi plus elles gagnent. En tentant des choses elles s’offrent la possibilité de les perdre et aussi de les gagner, ne pas les tenter ne laisse aucune possibilité. . C’est mathématique, pour ceux à qui ce mot déplait, c’est simple, tous réussissent à 20, 30, 40 ou 50%. Vous préférez obtenir 50% de 10 € ou 50% de 1 000 000 € ? Dans un cas comme dans l’autre, le rapport est de 50%, la petite différence (si je puis dire) est que cela ne se joue pas sur la même somme.

III – Pourquoi certains ne tentent rien ?

L’inhibiteur est généralement la peur, la peur de non réussir. Mais la non-réussite, qu’est-ce que c’est dans la plupart des cas ? Dans la plupart des cas, c’est un Non, rien d’autre. Ces « Non » peuvent se décliner par :
– Une proposition refusée
– Une demande non-satisfaite
– Un essai non transformé

Quand on regarde de plus près les conséquences de ces NON ou de ces Ratés, souvent leurs impacts sont sans incidence réelle. Dans la plupart des situations beaucoup n’osent pas, et réellement, ils ont plus à perdre en ne le tentant pas qu’en essuyant un refus.

 

À propos de l’auteur

Le coach, meilleur supporter de son client, veut ainsi le rendre acteur de son projet et de sa vie, en l’aidant à en reprendre les rênes.
Norman Desmoulins
http://methode-recherche-emploi.com


Source: http://www.redactionweb.com

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.